Conception par prototypage et modélisation de systèmes agroforestiers à base de caféiers

Date de mise à jour : 20 mars 2017

Trop de connaissances scientifiques restent dans les tiroirs des chercheurs qui les ont acquises. La question de leur mobilisation pour l’action, et particulièrement pour l’amélioration de la production agricole est essentielle.

Le prototypage (Vereijken, 1977 ; Lançon et al., 2006 ; Rapidel et al, 2009) consiste à utiliser des connaissance de diverses disciplines et de différentes origines (scientifiques, experts, producteurs, industriels) pour élaborer des idéotypes, puis des prototypes théoriques et appliqués de systèmes de culture candidats à répondre aux enjeux identifiés dans le contexte de travail. Cette démarche permet en théorie de répondre relativement rapidement aux attentes des acteurs de terrains.

Une autre voie de conception de systèmes de culture est la modélisation, un modèle correctement calibré permettant de tester la pertinence d’un grand nombre de systèmes de culture candidats et d’en optimiser les caractéristiques en regard des objectifs fixés.

Chacune de ces deux démarches est incomplète : la première ne permet d’explorer qu’un petit nombre de solutions, et peut manquer d’originalité, de rupture avec l’existant, les acteurs de terrains préférant des options « sûres ». La seconde pèche souvent par manque de concret, les solutions proposés ne sont pas toujours adaptées aux contraintes locales, les modèles ne permettant généralement pas de prendre en compte toutes les variables importantes localement.

Notre recherche vise à combiner ces deux approches, en alimentant la discussion autour des systèmes de culture à partir des sorties d’un modèle numérique. Pour que cet enrichissement ait un sens, il faut construire la confiance des acteurs vis-à-vis des modèles utilisés, ce qui est défi en soi.

.

Activité de recherche et localisation

Nous avons appliqué cette démarche à l’échelle du système de culture dans un petit bassin versant caféier très affecté par l’érosion à Llano Bonito, au Costa Rica. Un modèle de simulation du caféier en système agroforestier (CAF2007, van Oijen et al, 2009) a été paramétré. Il a ensuite été utilisé dans un dispositif participatif avec des petits producteurs, dans une démarche progressive. Les producteurs étaient séparés en 4 classes, selon les pratiques et les contraintes que les caractérisaient, pour réfléchir sur les meilleures options pour limiter l’érosion des sols tout en maintenant la production (Meylan et al., 2012). La recherche a consisté à estimer dans quelle mesure l’utilisation du modèle permettait d’enrichir et de complexifier les discussions autour des systèmes de culture et des compromis entre production et réduction d’érosion des sols, et de proposer des pistes pour l’expérimentation paysanne sur les pratiques abordées.

Cette démarche est en voie d’être appliquée dans deux nouveaux terrains : à l’échelle du Costa Rica, dans le cadre de la mise au point du NAMA café (Nationally Appropriate Mitigation Action) mise en œuvre par le Costa Rica comme contribution à ses engagements de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre. Nous sommes chargés, avec le CATIE, de la partie agroforesterie de ces propositions. Par ailleurs, nous allons aussi appliquer cette démarcher dans le cadre du Projet Stradiv dans une petite région du nord du Nicaragua : dans un contexte de forte pression phytosanitaire –crise de la rouille- et sur les prix du café, nous intervenons avec des agriculteurs qui gèrent des systèmes agroforestiers très diversifiés et plutôt trop ombragés, pour accompagner la nécessaire réduction de cet ombrage tout en maintenant la biodiversité la plus importante pour la productivité de la parcelle et pour l’environnement. Ce travail a débuté en 2014.

Partenaires

  • CATIE : Centro Agronómico Tropical de Investigación y Enseñanza, Amérique Centrale, situé à Turrialba, Costa Rica
  • ICAFE : Institut du Café de Costa Rica

Projets

  • PCP Agroforestry Systems with Perennial Crops
  • Projet "Crédits carbone pour l'Agriculture, Sylviculture, Conservation et Action contre la Déforestation" (CASCADe) (IKI, Conservation International, CATIE, Cirad, Bioversity International)
  • Projet Stradiv

Date de mise à jour : 20 mars 2017

Cookies de suivi acceptés