Le pommier en système agroforestier – Effet des compétitions entre l’arbre et les autres espèces du système sur les relations source-puits au sein de l’arbre

Date de mise à jour : 20 mars 2017

Le pommier est classiquement cultivé en verger de production mono-variétal où la compétition avec les autres espèces, herbacées dans le cas général, est réduite au maximum (typiquement herbicide sur le rang et désherbage mécanique entre les rangs).

L’intégration de pommiers dans un système agroforestier conjuguant d’autres plantes pérennes (ex, arbre à bois, herbacée) et/ou annuelles (ex, céréale, plante maraichère) entraine des relations de compétition pour la lumière et l’eau entre le pommier et ces autres espèces. Il s’agit d’analyser en quoi cet environnement global de l’arbre affecte la dynamique des relations source-puits au sein de l’arbre, notamment les équilibres entre puits-végétatif et puits-reproducteur qui conditionnent étroitement la régularité de la production et sa qualité.

L’objectif général de cette recherche est de contribuer à l’enrichissement des systèmes agroforestiers en complément des initiatives existantes le plus souvent bi-strates, arbre à bois/céréales ou arbre fruitier/maraichage. Ce travail accompagnera la réflexion plus générale sur la conception des systèmes pluri-spécifiques incluant des arbres fruitiers. 

Activité de recherche et localisation 

L’UMR SYSTEM engage, dès 2016, sur le domaine départemental de Restinclières (34), une expérimentation introduisant du pommier sur une parcelle existante de noyers à bois âgés de 22 ans (parcelle A1). Les arbres du cultivar ‘Dalinette’ préconisé en AB sont greffés sur un porte-greffe rustique (G202). Les arbres sont systématiquement palissés. Le dispositif comprend, outre le témoin hors noyer (type verger de production classique), différentes modalités de plantation sur le rang ou entre les rangs de noyers.

A plus terme, la co-plantation de plusieurs espèces pérennes et annuelles pourra être envisagée.

Partenaires

Cette démarche s’appuie sur des partenariats existants, formalisés ou non,
Avec l’INRA :

 Hors INRA :

Projet

Projet SAFIR (Conception d’espaces de production de fruits agroécologique), métaprogramme ECOSERV 2 «Exploration», avril 2016 - mars 2018. Leader : Sylvaine Simon (UERI Gotheron).

Date de mise à jour : 20 mars 2017

Cookies de suivi acceptés