Les systèmes céréaliers méditerranéens

Date de mise à jour : 7 mars 2017

Face à une demande grandissante en produits céréaliers, la sécurité alimentaire des pays du Sud de la Méditerranée est aujourd’hui menacée par une production agricole déficitaire et par des conditions de culture qui sont de plus en plus difficiles en raison d’une aridité croissante.

Dans ce contexte, les systèmes céréaliers méditerranéens sont donc indispensables. Dans le même temps, deux types d’agriculture co-existent : d’une part les systèmes agricoles intensifs, très spécialisés et peu diversifiés et d’autre part, les systèmes traditionnels, extensifs et très diversifiés. Améliorer les rendements  et l’éco-efficience d’utilisation des ressources en considérant ces deux types d’agriculture céréalière constitue donc un enjeu majeur pour la zone méditerranéenne. Ces systèmes céréaliers offrent donc un support de choix pour travailler sur les leviers offerts par la diversification des successions et par les associations de cultures (y compris agroforestières) notamment avec des légumineuses alimentaires, et avec les légumineuses fourragères sources de synergies entre les cultures et l’élevage.

Enjeux

L’agriculture méditerranéenne est-elle en capacité d’innover pour assurer une production alimentaire durable ? Les systèmes agricoles intensifs posent en effet le problème de leur résilience qui se traduit en termes de pollution (pesticides, nitrates) et d’utilisation intensive de ressources naturelles (eau et sol), souvent irréversible. La diversité des systèmes traditionnels entraîne quant à elle une grande hétérogénéité des rendements, conséquence directe de plusieurs facteurs (climat, qualité des sols et de l’eau, efficacité des systèmes d’irrigation, disponibilité de main-d’œuvre qualifiée, etc.) L’UMR System conduit donc des travaux de recherche sur l’éco-efficience des systèmes d’agriculture pluviale ou irriguée à différentes échelles, l’analyse de leurs dynamiques techniques, spatiales et organisationnelles, la compréhension et la mise en œuvre des mécanismes d’adaptation des plantes aux contraintes environnementales par la co-construction de systèmes de culture innovants et le développement d’approches de conception participative adaptées aux spécificités de la zone méditerranéenne.

Les questions de recherche

Date de mise à jour : 7 mars 2017

Cookies de suivi acceptés