Ressources

Date de mise à jour : 6 mars 2017

Le groupe travaille sur la disponibilité, le partage et l’utilisation des ressources (lumières, eau et azote) dans les systèmes plurispécifiques.

Objectif

La thématique des ressources est centrale dans l’analyse et la conception des systèmes de culture dans un contexte d’intensification agroécologique pour s’adapter aux changements climatiques et satisfaire la demande alimentaire. A l’UMR System, la thématique se décline au sein des systèmes plurispécifiques méditerranéens et tropicaux autour (i) de la disponibilité des ressources naturelles au sein des agroécosystèmes (ii) de l’acquisition et du partage des ressources par les différentes espèces cultivées et associées et (iii) de l’utilisation et la valorisation des ressources  pour la production agricole et la réalisation de services écosystémiques Les objectifs de nos travaux de recherche sont de caractériser la dynamique spatio-temporelle de la disponibilité des ressources en interaction et d’évaluer l’impact de la compétition et/ou de la facilitation entre espèces associés sur l’utilisation des ressources et le fonctionnement des agroécosystèmes afin de concevoir des systèmes de culture plurispécifiques plus efficients de par leur structure et leur pilotage. Ces objectifs mobilisent des mesures au champ en conditions contrôlées ou en parcelles de producteurs et des approches de modélisation.

 Les principales ressources concernées sont la lumière, particulièrement dans les systèmes agroforestiers ; l’eau, qui est souvent limitante en contexte méditerranéen, et l’azote, dont le cycle est étroitement lié à celui de l’eau

Les recherches

Nous étudions la question des ressources dans les agroécosystèmes plurispécifiques en intégrant la complexité de composition (de 2 à plusieurs espèces en interaction) et de structure spatiale (dimensions verticale et horizontale) et temporelle (successions). Nos recherches ont pour objectif de quantifier le partage de trois ressources (lumière, eau et azote) entre les composants des agroécosystèmes et leur influence sur les compromis entre la production et les services écosystémiques liés à ces ressources (régulation des flux d’eau et d’azote notamment). Cette approche est appliquée à des systèmes structurés en rang par une ou plusieurs espèce(s) ligneuse(s) pérenne(s) (vigne, arbres forestiers et/ou fruitiers) associée(s) à une ou plusieurs espèces en culture sous le rang et l’inter-rang (plantes alimentaires, de couverture et/ ou fixatrice d’azote atmosphérique). L’efficience d’utilisation des ressources pour la production agricole et pour la fourniture d’autres services écosystémiques peut être évaluée de la parcelle jusqu’au territoire en passant par l’exploitation agricole.

Les agroécosystèmes sont analysés comme des systèmes pilotés sur leur structure (quelles espèces associées et comment), sur l’état des composants (entretien du sol et des parties aériennes) et sur les intrants (fertilisants ou irrigation). Les questions scientifiques intègrent les marges de manœuvre (dont le raisonnement des pratiques et la formulation de règles de décision) permises par ce pilotage pour déplacer les compromis entre services vers une zone jugée favorable par les acteurs.

Les actions de recherche

On pourra trouver sur les liens suivant des descriptions plus précises des questions de recherche abordées par l’équipe Ressources :

Les agents de l'équipe

Les étudiants en thèse : Lauranne Gateau Rey, Léo Garcia, Hector Daniel Inurreta Aguire

Date de mise à jour : 6 mars 2017

Cookies de suivi acceptés