Dispositif en partenariat en agroforesterie au Cameroun

Date de mise à jour : 16 septembre 2013

L’objectif du DP-PCP Agroforesterie Cameroun est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales africaines par le développement de systèmes agroforestiers durables et performants. Cette plate-forme de recherche vise à renforcer les liens recherche/enseignement supérieur pour produire des connaissances scientifiques sur l’évaluation et l’amélioration des performances des systèmes agroforestiers.

Le DP-PCP Agroforesterie Cameroun a été créé en 2005 par quatre partenaires de l’enseignement supérieur (Universités de Dschang et de Yaoundé 1) et de la recherche agronomique (Irad et Cirad) qui ont décidé, pendant dix ans, de travailler ensemble sur les systèmes agroforestiers pour mieux répondre aux enjeux de développement. Les chercheurs disposent d’un cadre de propositions, regroupant cinq thèmes de recherche, leur permettant de conduire un large éventail de travaux.

Cinq thèmes de recherche

  1. Les dynamiques des différents systèmes agroforestiers et leurs déterminants identifiés.
  2. La place, le rôle et l’impact de ces systèmes dans le fonctionnement des exploitations agricoles.
  3. L'évaluaation des performances des systèmes agroforestiers et l'identification des leviers d’action qui permettent de les améliorer.
  4. Le test et la modélisation des voies d’amélioration possibles des systèmes agroforestiers pour concevoir de nouveaux systèmes, sur un mode de recherche action.
  5. L'identification des leviers économiques au sein des filières, des marchés et de l’environnement global des exploitations.

Le DP-PCP Agroforesterie Cameroun est géré par deux instances : un comité d’organisation et de suivi (COS) et une cellule de coordination et d’animation où siège un représentant des quatre institutions partenaires fondatrices.

Localisation

Ce Dispositif est localisé au Cameroun et concerne spécifiquement les zones humides situées au sud du 7ème parallèle.

Agents concernés

  • Patrick Jagoret, courriel
  • Stéphane Saj, courriel
  • Eglantine Fauvelle, courriel
  • Les étudiants en thèse (Annemarijn Nijmeijer).

Plusieurs chercheurs d’autres unités du Cirad interviennent également dans ce Dispositif, en étant affectés au Cameroun (UPR Bioagresseurs : analyse et maîtrise du risque), soit sous forme de missions (UMR Innovation, UMR Intrepid, etc.).

 Partenaires

Au Cameroun :

Au niveau international :

  • le Centre national de recherche agronomique (Nnraet), l’Université de Cocody en Côte d’Ivoire, et l’Université des sciences et techniques Kwame Nkrumah au Ghana (projet Coraf « Optimizing productivity and perennial intercrop diversity tradeoffs in West and Central African cocoa farms ») ;
  • l’Icraf, la Coffee research foundation au Kenya et le Centre technique horticole de Tamatave à Madagascar (projet AFS4Food  « Enhancing food security and well-being of rural households through improved synergy between agro-forestry systems ans food crops »).

Des passerelles sont en cours de création entre les équipes de chercheurs du DP-PCP Agroforesterie Cameroun et celles du DP-PCP Mesoamerican Scientific Partnership Platform « Agroforestry Systems with Perennial Crops », situé au Costa-Rica, et dont l’objet d’étude est également les systèmes agroforestiers caféiers et cacaoyers.   

Date de mise à jour : 16 septembre 2013

Cookies de suivi acceptés